Les Miscellanées ou les pensées en passant...

retour aux billets

Pourquoi la Seiko Diver's 200 remporte t'elle un tel succès ? (28/12/2007)

Certains s'étonnent, à juste titre, de "l'unanimité" autour de la Diver's, tout en étant un peu irrité par les épanchements publics de satisfaction, voire d'affection (PDA) de leurs propriétaires.
Bon, je pense que cette unanimité tient à un tout petit détail : cette montre vaut moins cher qu'une boucle déployante suisse. Quel impact ? Enorme.

Nous sommes, nous les collectionneurs de montres, tous malades, et ça, personne ne le contestera.
Les symptômes de notre maladie sont simples : on a envie de s'acheter des montres, pour satisfaire La Bête qui nous habite.
Certaines Bêtes ont des thèmes, d'autre pas, mais toutes ont des envies de montres, irrationnelles et difficiles à combattre. Sinon, nous serions en train de poster des messages sur un forum qui parlerait de tuning, de poissons, de chiens, de peinture, de téléphones portables, de hifi, de stylo, de cigares, de chaussures, de vélo, de voyage ou de je-ne-sais-quoi-encore. Note que certains ont plusieurs Bêtes, mais ce n’est que celle qui est attirée par ce qui fait tic-tac qui nous intéresse ici.
Ensuite, dans les proies de La Bête, il y a ce que j'appellerais :
1 - les "impossibles" (Elle n'y pense même pas, c’est hors d’atteinte pour ses moyens),
2 - les "improbables" (Elle y pense, mais pas pour tout de suite),
3 - les "probables" (Elle y pense, et Elle va faire ce qu'il faut pour l’avoir),
4 - les "certainement" (Elle y pense, et c'est pour bientôt)
5 - et les "fruits bas" (Elle n’y pense pas, puis le jour où Elle voit cette proie facile, Elle mord tout de suite).

Etant donné que tous, nous avons des limites en termes de budget et donc de capacité à nourrir La Bête, très différentes d'un individu à l'autre mais bien réelles, les diverses catégories dans lesquelles classer les proies de La Bête ont des seuils variables. Pour untel, on pourrait dire que les "improbables" (c’est la catégorie la plus intéressante, car c’est celle qui pousse le plus loin dans ses retranchements, et celle qui procure aussi le plus de plaisir… car elle nécessite un sacrifice) commencent à 1.500€, pour d’autres, à 15.000€, et d’autres encore à 150.000€. D’ailleurs, à ce propos, il y a des gens sans limites pour qui elle n’existe pas, et ce ne sont pas les plus heureux. Mais on s’éloigne du sujet.
La Diver's et ses 140€ "à la porte de chez soi" est donc, tu en conviendras, un "fruit bas" pour tout le monde.
Alors, le plaisir procuré est immédiat (la vitesse avec laquelle Mr. Lee l’expédie participe à cette nature de plaisir, d’où le plébiscite) et comme après un encas, ben on a encore faim.
Est-ce une raison pour ne pas prendre d’encas ? Je ne crois pas.
Est-ce une raison pour ne pas apprécier l’encas, en prévision du dîner avec son entrée, plat de résistance, fromage, dessert, café et pousse-café/cigare et ses bons vins ?
Je ne crois pas non plus.
Tout ça pour dire que la Diver’s 200 n’est pas un chef-d’oeuvre horloger, pas un must have, mais une montre qui en donne beaucoup pour le prix, facile d’accès et donc sur laquelle tout le monde peut s’exprimer… même ses détracteurs.

Bruno

 

retour aux billets