Revue rapide de mes objectifs EF (Système EOS)
retour page matériels

Le CANON EF 70-300mm f/4,5-5,6 DO IS USM

Lancement juin 2004
Prix de lancement au Japon 174.000 yen
Angle de champ (horiz., vert., diag.)
29° - 6° 50’,
19° 30’ - 4° 35’,
34° - 8° 15’
Construction 12 groupes / 18 éléments
Diaphragme 6 lames (circulaires)
Ouverture minimale f/32 - 38 (f/32 - 40 pour les boîters avec réglage par incréments d'1/3 d'IL)
Distance de mise au point mini 1,4 m
Moteur Autofocus USM Annulaire
Gain apporté par l'IS 3 vitesses
Rapport de reproduction maximum x0,06 @70mm
x0,19 @ 300mm
Diamètre filtres 58 mm
Parasoleil
ET-65B
Etuis souple LP1116
Etuis rigide non
Porte-gélat. III (para III*)
4
Porte-gélat. IV (para IV*)
4
Diamètre x Longueur (mm) 82,4 x 99,9
Poids 720 g

Introduction

Lorsque l'on part en balade et que l'on aime faire des photos, on aime bien disposer de quoi couvrir à peu près tous les cas de figure : un paysage, les enfants qui courent et pourquoi pas ce vol de canards sauvages en route pour l'Afrique. A l'inverse, on peut se dire que l'on ne part qu'avec son 50mm et qu'on se déplacera pour faire son cadre et dans ca cas, tant pis pour les canards.
Au bout d'un certain temps, si l'on est passionné et que l'on se donne les moyens de sa passion, on se retrouve avec un parc d'objectifs important, tous utiles, tous adaptés à une situation ou un ensemble de situations, rarement exhaustif.
Mais toutes ces lentilles montées en enfilade ça pèse lourd et ça prend de la place. Quand on a envie de voyager léger, les focales de plus de 200mm commencent à être difficiles à caser dans un Lowepro Slingshot 200 AW par exemple.
Canon a pensé à tout et propose le décrié EF 70-300mm f/4,5-5,6 DO IS USM. C'est un zoom a forte amplitude (plus de 4,2 x et qui finit au 300mm) qui présente la particularité de mesurer moins de 10cm (9,99cm exactement) de longueur lorsque le fût est rentré (à 70mm).
Equipé de mon 5D, mon 17-40mm f/4 L USM, mon 24-105mm f/4 L IS USM et de ce 70-300mm f/4,5-5,6 DO IS USM je couvre toutes les focales de 17mm à 300mm en 30cm de lentilles, tous les objectifs mis bout à bout. Et de 24 à 300mm, je dispose de la stabilisation !
Ce miracle est possible en ayant recours à des lentilles spéciales dites Diffractives (par opposition aux lentilles classiques qui sont réfractives). Le premier et seul objectif en dehors de ce zoom à avoir eu recours à cette technologie est l'EF400mm f/4 DO IS USM. C'est un téléobjectif à longue focale destiné aux photographes de sport ou d'animaux.
Le 400mm f/4 DO IS USM mesure 23,2 cm de long pour moins de 2 kg, à rapprocher des 25,7cm de long du EF400mm f/5,6 L USM, ou encore des 34,9 cm et 5,37 kg du très superlatif EF400mm f/2.8L II USM.

Construction

Le 70-300mm f/4,5-5,6 DO IS USM est un objectif très bien construit. La finition et les matériaux sont largement au dessus de la gamme courante, quasiment au niveau des L, le traitement anti-ruissellement et anti-poussière en moins. Sur l'avant du fût, il porte un liseré vert, signe distinctif des objectifs DO.
La bague de mise au point est fluide, bien démultipliée et très agréable à manipuler. Le point est modifiable en mode AF One-Shot grâce à l'excellente et très rapide motorisation USM qui équipe cet objectif. L'USM qui équipe cet objectif est le même que celui qui équipe les objectifs de la série "L".
La bague de zooming est un peu dure du fait que l'objectif s'allonge de près de 7cm lorsqu'il est à 300mm et que pour assurer un bon centrage des lentilles dans toutes les situations les fûts sont fermement guidés et ajustés.
Lorsque le fut se rallonge, on constate qu'effectivement, les jeux sont maîtrisés et l'ensemble reste bien guidé et ferme.
Le fût est équipé d'un petit verrou qui permet de verrouiller l'objectif dans sa position la plus courte à 70mm pour le transport.
Le fût porte sur les côtés 3 interrupteurs. Celui de l'autofocus, celui pour activer ou désactiver le stabilisateur optique et un dernier qui permet de sélectionner le mode de stabilisation (total, ou selon un seul axe pour les filés).

Optique

Les performances optiques de ce EF 70-300mm f/4,5-5,6 DO IS USM sont bonnes, voire très bonnes.

A 70mm, le piqué est très bon, dès la pleine ouverture, sur les bords comme au centre et le reste sur toute la plage d'ouverture, ne fléchissant qu'à partir de f/22. Les aberrations chromatiques sont bien maîtrisées, la distorsion quasiment nulle et le vignettage inférieur à 0,4IL dès f/4,5, disparaissant à f/8.

A 115mm, le centre est très bon dès la pleine ouverture (f/5,0) et le reste pour toutes les valeurs d'ouverture. Par contre, les bords sont en retrait, tout juste moyen. A f/5,6, les bords deviennent bons et il faut fermer le diaphragme à f/8 pour que les bords rejoignent le centre au niveau très bon. L'aberration chromatique fait un bond et se situe à niveau plus élevé, bien que restant correct (0,38mm sur un tirage 30x45). La distorsion s'établi à 0,58% en coussinet ce qui est relativement faible. Le vignettage inférieur à 0,4IL dès f/5,0 disparaissant à f/8.

A 200mm, le piqué est très bon au centre dès la pleine ouverture (f/5,6) et le reste pour les autres valeurs d'ouverture, au moins jusqu'à f/22. Après, la diffraction perturbe les contrastes locaux et vient altérer le piqué. Les bords sont moyens jusqu'à f/11 où ils deviennent bons à très bons, rejoignant le centre. Le vignettage est un peu plus important qu'aux focales inférieures (0,7IL à f/5,6 puis il passe sous les 0,3IL à f/8). La distorsion est un peu plus importante qu'à 115mm puisqu'elle s'établi à 0,73% en coussinet toujours. Les aberrations chromatiques retrouvent par contre le niveau plutôt bon qu'elles avaient à 70mm.

A 300mm enfin, le piqué à 5,6 est moyen au centre, mauvais sur les bords. En fermant à f/8, les bords deviennent bon et le centre très bon. Ils restent dans les mêmes valeurs à f/11 pour commencer à baisser fortement à partir de f/16 et s'établir à bon au centre, moyen sur les bords. Le vignettage est de 0,7IL à f/5,6 puis il disparaît vers f/11 en passant sous les 0,3IL. La distorsion est de 0,65% en coussinet et les aberrations chromatiques inexistantes.

Le bilan optique de ce zoom à forte amplitude n'est pas mauvais, loin s'en faut. Il faut néanmoins faire attention au flare, phénomène auquel ce 70-300mm DO est très sensible. Cette sensibilité est liée à la lentille diffractive qui du fait de sa construction est très sensible aux lumières parasites. Il faut donc éviter de mettre un filtre devant cet objectif et ne jamais oublier de mettre le pare-soleil (fourni heureusement).

Enfin, le diaphragme est de type à ouverture circulaire, comme sur le EF 70-200mm f/2,8 L IS USM. Ce diaphragme présente une ouverture parfaitement circulaire entre f/2,8 et f/5,6 permettant d'obtenir des flous d'arrière plan plus esthétiques et d'éviter les reflets spéculaires polygonaux. Le DO brille en effet par ses flous d'arrière plan particulièrement diffus. La lentille diffractive présente une particularité qui est de donner aux sources lumineuses hors plan net une forme de tore, dont on peut aimer l'aspect, ou pas d'ailleurs.

Divers

Le stabilisateur optique qui équipe cet objectif est de la seconde génération. Il possède les deux modes de stabilisation (totale ou dans un axe seulement pour réaliser des filés) et détecte qu'il est monté sur pied. Il permet de gagner trois vitesses d'obturation par rapport à la loi du 1/focale*.
A 300mm, étant donné l'ouverture modeste de f/5,6, l'IS est une très aide précieuse. En plein soleil, à 100 iso, on est à 1/100s à f/16 (règle du f/16), soit 1/800s pour f/5,6. Ca va encore. Mais si il y a un peu de nuages (1/400s ; voire 1/200s), c'est le flou de bouger assuré. De plus, en clamant la visée, il rend le cadrage plus agréable et évite la fatigue de la vue.
Le EF 70-300mm f/4,5-5,6 DO IS USM est livré avec son pare-soleil (ET-65B) très utile, voire indispensable et son étui souple LP1116.

Conclusion

Le 70-300mm f/4,5-5,6 DO IS USM est un bon objectif, aux performances optiques plus qu'honorables, mais qui traîne une mauvaise réputation, à mon avis injustifiée.
Ce qui désert beaucoup cet objectif, c'est son prix au niveau des "L", soit quand même 1479€ au tarif officiel, 1190€ au marché gris.
La construction de très haut niveau ce zoom est pour beaucoup dans ce prix. Mais de fait, au niveau de positionnement tarifaire auquel il est, on est tenté de le comparer au EF 70-200mm f/4 L IS USM (1349€ tarif officiel 2007, 1149€ au marché gris), meilleur et plus homogène à toutes les focales communes et offrant une ouverture constante à f/4, soit entre 0,5 et une valeur de diaphragme de mieux. De plus, le EF 70-200mm f/4 L IS USM est tout récent et bénéficie du stabilisateur de troisième génération (gain de 4 vitesses) et de la tropicalisation. Seulement voilà, le 70-200mm s'arrête au 200mm (je sais, c'est pas un scoop), mesure 7,3cm de plus et pèse 40g de plus... et il est blanc !
Le EF 70-300mm DO peut également être comparé au très récent EF 70-300mm f/4-5,6 IS USM. Ce dernier est deux fois moins cher et propose une qualité optique meilleure en piqué, plus homogène et avec un niveau d'aberrations chromatiques très faible. La distorsion et le vignettage sont en revanche plus importants et la construction, bien que très bonne, en léger retrait par rapport au DO qui est construit comme un "L". Ce 70-300mm non DO mesure 4,3 cm de plus.
Si l'encombrement est un enjeu, ce 70-300mm DO IS USM trouve une place de choix dans les sacs un peu étriqués ou sur les épaules portées par des dos fatigués. Effet secondaire lié à sa taille au repos, il est particulièrement discret, ce qui peut se révéler être un avantage dans certains cas.
J'ai acheté ce 70-300mm f/4,5-5,6 DO IS USM car j'avais besoin d'un zoom couvrant ces plages focales pour les balades en famille. Il me sert également de deuxième objectif quand je sors avec mon 20D et son Sigma 18-50mm f/2,8 EX DC. Il couvre alors l'équivalent d'une plage 112-480mm f/4,5-5,6, ce qui permet de voir venir. Et tout ça en moins de 10cm, autant dire que je l'emporte très souvent.

retour page matériels